Survey

General
  • id
  • username
  • 2009-06-15
  • France
  • Paris 3
  • ESIT Paris
  • Colette Laplace
  • Professeur Université Paris 3-ESIT
  • Yves Gambier
  • Notre Ecole fait partie de Paris 3 et à ce titre respecte les règles du système universitaire français
Structure
  • Doctorat en traductologie de l’Université Paris III
  • 5 ans
  • Nous avons des co-tutelles mais pas de “joint degree”
Admission
  • 5 ans et un Master 2 ou diplôme équivalent + une certaine expérience de la traduction ou de l’interprétation souhaitée
  • Pour pouvoir s’inscrire en Doctorat de traductologie, l’étudiant doit être titulaire d’un Master 2 (le plus souvent, nos étudiants sont titulaires du master 2 de recherche en Traductologie de l’ESIT, mais nous acceptons bien sûr des étudiants avec d’autres Master 2). Dans tous les cas, l’étudiant doit soumettre un projet de recherche à l’un des Directeurs de recherche de l’ESIT
  • L’étudiant propose un sujet de son choix et contacte un Directeur de recherche. Si le Directeur de recherche se considère compétent pour le sujet choisi et si le sujet retenu par le candidat lui semble présenter un intérêt par rapport à l’état actuel de la recherche en Traductologie, l’étudiant est accepté en thèse. Si le sujet semble mal choisi, la problématique mal cernée, le Directeur de recherche discutera avec le candidat d’une possible réorientation du sujet avant de prendre sa décision. Si le Directeur de recherche ne souhaite pas encadrer les recherches de cet étudiant, il pourra l’orienter vers un autre Directeur de recherche.
  • Le Comité pédagogique du Centre de recherche (CR-Trad) étudie le dossier et donne ou non son approbation. Le dossier passe ensuite devant le Bureau de l’Ecole Doctorale..
  • Frais d’inscriptions fixés par l’Etat ( 346,57 € + 195€ de sécurité sociale si l’étudiant à – 28 ans. Quelques étudiants étrangers ont des bourses du gouvernement français, d’autres, en petit nombre, reçoivent une allocation de recherche.
Programme
  • Cours et séminaires suivis :
    Environ 150 heures sur trois ans soit 40 ECTS
    Pour obtenir les 40 ECTS :
    2 séminaires semestriels de 2h (24h) validés par un travail = 10 ECTS x2
    4 séminaires semestriels de 2h (24h) avec attestation d’assistance = 5 ECTS x 4
    Le candidat choisi les enseignements et séminaires qui l’intéressent plus particulièrement en fonction de son sujet de thèse.
    -Il est indispensable de passer un semestre en France au cours des deux premières années pour suivre les enseignements dispensés par l’ED ou recommandés par le DR
    Dérogation :
    Séminaires dispensés à l’étranger : si le DR reconnaît l’équivalence d’un séminaire suivi à l’étranger par le doctorant, le séminaire pourra être compté comme un séminaire de l’ED268
    Maximum accepté par l’ED : 2 séminaires à l’étranger
    L’étudiant doit par ailleurs participer aux séminaires doctoraux organisés par le CR-Trad et par le SYLED (6 par an pour chacun environ) et obtient 2 ECTS pour chaque séminaire et plus s’il a fait une présentation à l’un de ces séminaires.
  • Si l’étudiant inscrit en doctorat n’est pas titulaire du master 2 recherche en Traductologie de l’ESIT mais issu d’un autre Master 2, il lui est demandé d’assister aux cours du Master 2 recherche en Traductologie.
  • Le CR-Trad est l’une des composantes du SYLED et fait partie de l’Ecole Doctorale 268.
  • En théorie, 3 à 4 ans, en pratique 4 à 6 ans. La thèse doit être rédigée en français, et doit comporter entre 350 et 500 pages.
Supervision
  • Sont autorisés à diriger des thèses les enseignants HDR (habilités à diriger des recherches), qui ont soutenu une habilitation, après le doctorat. Les Directeurs de recherche font obligatoirement partie de l’université d’inscription. Aucun texte ne définit explicitement le rôle du Directeur de recherche.
  • Il arrive, peu fréquemment, que le Directeur accepte un co-directeur. Nous avons également à l’ESIT quelques étudiants en co-tutelle.
  • Le Directeur de recherche reçoit régulièrement l’étudiant, le suit dans sa progression, le conseille, le guide, et l’oriente dans ses recherches et son travail. Lorsque l’étudiant est à l’étranger, le même travail doit se faire par courriel.
Assessment
  • Lorsque le directeur estime que le travail est acceptable, il donne l’autorisation de soutenance. Il choisit les membres du jury (3 au minimum, 4 à Paris III), dont lui-même et deux obligatoirement extérieurs à l’université d’origine. Ces deux membres font un pré-rapport ; si ceux-ci sont favorables, la soutenance (publique) a lieu. Le candidat présente son travail, les membres du jury le commentent, puis délibèrent. Le grade de docteur en traductologie est accordé avec mention passable, honorable, très honorable, et très honorable avec les félicitations du jury. Seules les deux dernières mentions sont considérées comme ‘honorables’.
  • Aucune publication n’est exigée avant soutenance. Toutefois les publications que l’étudiant pourrait faire pendant ses années de thèse lui donnent droit à des ECTS. Après soutenance, la thèse est mise sur micro-fiches ou numérisée pour être mise à la disposition du public. Les thèses qui sont publiées par la suite sont en général revues et abrégées.
Other
  • Les doctorants se destinent en général à l’enseignement de la traduction. Le reproche qui peut être fait au système français est qu’il veut imposer des règles identiques pour les sciences dures et les sciences humaines, par exemple quant à la durée de la thèse (3 ans ne suffisent pas en traductologie).
  • La brochure et le site internet sont en cours de révision. Pour le moment des informations sont disponibles à l’adresse : http://www.esit.univ-paris3.fr/fil_doctorat.html