Survey

General
  • id
  • username
  • 2009-06-15
  • Albania
  • University of Tirana
  • Mirela Kumbaro Furxhi
  • doctorante en traductologie, enseignant l’interprétation, la traduction, la méthodologie de traduction
  • Yves Gambier
  • Mes réponses concernent mon institution qui est l’unique institution dans le pays qui forme des traducteurs/interprètes
Structure
  • les études doctorales en traductologie sont formellement inscrites dans les études doctorales en Linguistique
  • Trois ans.
  • Non
Admission
  • On peut avoir accès aux études doctorales après avoir accompli Bac+ 3+2 ans selon le système de Bologne ou après avoir obtenu le Master
  • Oui
  • Les candidats au doctorat proposent un sujet de recherche en concert avec le directeur de thèse. Le Département concerné, ensuite le Comité des Professeurs de la Faculté fait la sélection des propositions et accordent le droit de poursuivre les recherches.
  • Il y a des quotas décidés par le Ministère de l’Education. Le Département et le Comité des Professeurs jugent en fonction de la perspicacité du sujet, de la nouveauté, de l’originalité du corpus, de l’impact des recherches, du dossier du candidat lequel doit faire preuve de capacité de recherches sur la base des articles publiés et des participations dans des conférences scientifiques.
  • Pour les candidates qui font partie du personnel universitaire les frais sont partiellement subventionnés par l’Etat et partiellement par les candidats à la hauteur de 1500 euros. Pour les autres candidats externes à l’université le tarif est de 1500 euro à payer par les candidats.
Programme
  • Dans les faits pas encore, mais la loi prévoit la création d’une école doctorale avec des cours et un nombre de crédits définis.
  • Même réponse que pour la question précédente.
  • Cela se limite dans le cadre du travail, des efforts et des moyens individuels du candidat.
  • Environ 200 pages, langue officielle locale = albanais, 3 ans, pas de possibilité pour valider la thèse sur la base des articles.
  • Très difficile car les moyens financiers sont limités.
Supervision
  • Les Professeurs et les Professeurs Associés de l’Université de Tirana sont habilités à diriger le travail du doctorant. Jusqu’a ce jour il n’y a pas eu de professeurs venant d’universités étrangères, mais quelques doctorants en linguistique ont profité du système de cotutelle financé par des bourses du gouvernement francais pour effectuer une partie de leurs recherches dans une université française sous la direction d’un professeur francais .
  • Une ou deux personnes, la codirection n’est possible que dans le cas de la cotutelle présenté ci-dessus.
  • Le candidat consulte son directeur de thèse pour la structure de la thèse, la progression des recherches, la bibliographie, etc. Le candidat doit faire 2 présentations préalables devant le Département au fur et à mesure que son travail progresse, il prend notes des remarques et suggestions et essaie d’améliorer son travail jusqu’à la soutenance finale.
Assessment
  • Le Jury est composé de 4-5 personnes dont 2 internes et 2 externes à l’Université, pour la soutenance il faut présenter : mémoire de thèse, le dossier dûment complété (CV, références, diplomes Univeristaires et Masters). L’avis d’un Professeur externe au jury est demandé a titre de rapport d’évaluation sur le travail effectué par le candidat.
  • Le candidat doit avoir publié 3 articles de recherches dont l’un à l’étranger et doit être intervenu à deux conférences scientifiques dont l’un à l’étranger. La publication de la thèse après la soutenance n’est pas obligatoire.
Other
  • Le point fort des études doctorales en Traductologie en Albanie, est le fait qu’elles sont jeunes et que tout est à découvrir, que les chercheurs sont jeunes aussi et ont de la volonté. Par ailleurs la traduction et l’interprétation sont en pleine évolution et cela favorise les recherches en traductologie. Mais cette jeune expérience constitue également le point faible car il y a seulement u doctorat qui a éte fait en traduction juridique et un autre est en cours et vise l’interprétation. Par ailleurs à l’Université de Tirana les études doctorales en traductologie se font sous le label de la Linguistique. Le jury également se compose de linguistes.
  • Oui, on a une salle où on peut avoir accès à l’internet à la Faculté des Langues étrangères, salle commune pour les professeurs, les chercheurs et les étudiants, où on peut consulter des documents qu’on peut aussi imprimer. Mais la Faculté n’a pas les moyens pour commander des livres, des périodiques, des documents de recherches. EN principe les doctorants se débrouillent par leurs moyens privés pour effecteur leurs recherches sur internet où pour s’acheter des livres.